LEVINE, david

« C’est la réaction du spectateur qui me motive et c’est la relation entre le spectateur, mon art et moi-même qui me soutient ».

En 1965, à l’âge de 9 ans, David Levine voit une réplique en taille réelle du “David” de Michel-Ange. Ses propres sculptures portent toujours avec elles, le cachet de cette réunion charnière qui a inspiré son amour de l’art et a forgé son goût pour la forme classique.

En 1976, armé d’une sensibilité intuitive pour la forme sculpturale, l’espace négatif, la texture, la lumière et la juxtaposition des couleurs, en plus d’être rempli d’un appétit insatiable pour les techniques artistiques, David entre à l’Université Sir George Williams à Montréal. Là, il explore différentes formes de création, mais les pressions de la vie le mènent dans le monde des affaires.

Il conçoit des maillots de bain et des vêtements pour femmes ainsi que des imprimés pour les tissus qu’il utilise. Cette opportunité offre une nouvelle plate-forme à la créativité de David et, sur une période de près de trente ans, il développe une compréhension approfondie de la façon dont les vêtements s’ajustent sur le corps, la façon dont le tissu pend et se déplace. Il nourrit une profonde intimité avec le corps humain et c’est avec cette connaissance qu’aujourd’hui, David embrasse la forme humaine dans sa sculpture.

Tout au long de sa vie professionnelle, David sculpte et peint, en étudiant la sculpture figurative classique, l’anatomie humaine pour l’artiste, les techniques de fonderie de bronze, le moulage et le moulage ainsi que la patination. La soif de connaissances artistiques de David l’amène au studio de verre chaud où il étudie le soufflage du verre et le moulage du verre.

En 2010, David vend ses actifs et dessine, peint et sculpte dans son atelier de Sutton au Québec. Il accorde une attention particulière au processus de création de la conception à la réalisation et invite ses mécènes à participer autant que possible au développement et à la progression de son travail. « Je suis venu à reconnaître que les gens qui voient ou vivent avec mon travail acquièrent une appréciation beaucoup plus riche pour la pièce quand ils sont dotés d’une connaissance plus intime du processus créatif et technique. »

Le Destrier de Frontenac

Hauteur. : 75"
Longeur : 56"
Largeur : 18''
Fabriqué avec le cuivre de l'ancien toit du Château Frontenac